Le conseil d'adminsitration

Composé d'élus de Haut-Bugey Agglomération et de dirigeants d'entreprise, le conseil  d'administration se réunit tous les 1ers mercredis du mois pour définir les projets de l'association, valider les actions et réaliser les bilans des évènements.


Sous forme d'interviews, nous vous présentons les adminsitrateurs de l'AEPV.

 

Jérôme SCHMITT, président

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Jérôme SCHMITT, je suis dirigeant de la société HP2S qui compte une dizaine de personnes. Nous sommes spécialisés dans la fourniture et la prestation de services pour les équipements sous pression, hydrauliques, pneumatiques.

 

Quel est votre rôle en tant qu’administrateur ?

Nous sommes présents pour valider les choix et les propositions qui sont faites soit par les bénévoles, soit par les autres administrateurs. Nous essayons aussi de développer des solutions de réseaux. Comme le conseil d’administration est composé de 9 élus et de 9 chefs d’entreprises, nous connaissons toujours quelqu’un en capacité de répondre à une problématique d’un administrateur ou d’un membre.
 

Un bilan de l’évolution de l’AEPV depuis que vous êtes administrateur ?

Nous avons pris un tournant en 2015. Nous nous sommes demandé si l’AEPV pouvait continuer telle qu’elle était ou s’il était préférable d’embaucher une chargée de missions. L’arrivée de Coraline a permis de donner un cap et un repère à l’association, que ce soit pour les instances administratives, économiques, extérieures au territoire. Sans sa venue, il est certain que nous aurions arrêté.

Lire l'interview en entier
 

Alex Grandclement, secrétaire

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Alex GRANDCLEMENT, dirigeant de l’entreprise Jacquet BTP. Nous sommes 47 salariés et pouvons également faire appel à 20 intérimaires en cas de besoin.

 

Un bilan de l’évolution de l’AEPV depuis que vous êtes administrateur ?

L’arrivée de Coraline a redonné un souffle. Au départ de l’AEPV, il y avait des matinales qui marchaient bien et qui se sont un peu essoufflées, donc l’arrivée de Coraline, la création de nouveaux évènements, la présidence de Jérôme etc… ont apporté un nouveau dynamisme. Aujourd’hui l’AEPV m’a permis d’avoir une meilleure vision d’ensemble du territoire, des contacts, de belles rencontres, et parfois nous avons pu créer des synergies. Nous leur apportons quelque chose et eux aussi. Je pense que c’est une expérience enrichissante et c’est aussi pour ça que j’ai envie de m’investir un peu plus.

 

Comment imaginez-vous l’AEPV dans 5 ans ?

Avec un peu plus d’entreprises investies et présentes, toujours dans une dynamique d’avancer, aider à améliorer l’image de la vallée aussi bien pour son cadre de vie que pour les entreprises. Montrer un territoire qui avance et qui a su déjà prendre des virages difficiles notamment pendant les chocs pétroliers.


Lire l'interview en entier
 

Clément Tomasini, trésorier

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Clément TOMASINI, je suis co-dirigeant de Crowne Avvens qui est une société d’expertise comptable. Nous sommes basés à Oyonnax et avons une trentaine de collaborateurs.

 

Quel est votre rôle en tant qu’administrateur ?

Aujourd’hui, c’est un rôle d’apport d’idées, une validation des propositions et du travail réalisé par Coraline. Nous avons un rôle d’orientation, notre travail permet que les idées amenées, les travaux réalisés soient bien dans le cadre de l’objectif qu’on a donné à l’AEPV. Comme il y a aussi des élus dans le conseil d’administration, nous avons un rôle de composition et de rapprochement. Nous travaillons ensemble avec les politiques, et avoir ce binôme élus/acteurs économiques permet d’avancer ensemble dans les projets.

Lire l'interview en entier

 

Franck Chanez

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Franck CHANEZ, je suis responsable des salons Franck Coiffure. Nous avons deux salons aujourd’hui, un à Montréal-la-Cluse et un autre à Saint-Claude avec au total une dizaine de salariés.

 

Un bilan de l’évolution de l’AEPV depuis que vous êtes administrateur ?

En termes d’adhérents nous sommes presque à 230, donc nous connaissons une évolution constante.[...] L’AEPV est un acteur fort, qui représente bien notre territoire au niveau de la plasturgie et des autres secteurs. Jérôme ou Coraline travaillent dans ce sens et avoir plus d’implication de la part des élus serait valorisant.

Lire l'interview en entier
 

Régine Cherigie

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Régine CHERIGIE, je travaille au sein du groupe Adequat, je suis responsable du département de l’Ain sur 6 agences, avec également une agence en Saône-et-Loire. Je suis la responsable principale de l’agence de Montréal-la-Cluse.
 

Quel est votre rôle en tant qu’administrateur ?

Donner mon avis sur des idées apportées, éventuellement donner des idées. Je le prends plus comme un rôle d’ambassadrice où je vais dire à toutes les entreprises que je connais qu’il faut intégrer l’AEPV. Être administrateur c’est être porte-parole et aider dans la prise de décisions.
 

Comment imaginez-vous l’AEPV dans 5 ans ?

Encore plus importante, avec plus d’adhérents. Aujourd’hui, nous sommes à 225 et nous ne pensions pas en arriver là il y a quelques années, mais je pense qu’on arrivera à fédérer plus de monde. Et je pense que même au niveau national, nous pourrions donner une idée de ce qui est fait en local pour que d’autres régions puissent faire la même chose que nous.

Lire l'interview en entier
 

Jean Deguerry

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Elu depuis 1995 [...], j’ai eu l’honneur de présider la Communauté de Communes du Haut-Bugey dès Avril 2014. Cette dernière a ensuite évolué en 2018 pour devenir Haut-Bugey Agglomération qui compte désormais 42 communes et est au service de près de 64 000 habitants. En Juillet 2017, j’ai pris la Présidence du Conseil Départemental de l’Ain, succédant à Damien ABAD.
 

Pouvez-vous décrire l’AEPV en 3 mots/idées/valeurs ?

- Je dirai avant toute chose que l’une des valeurs qui caractérisent le mieux l’AEPV est bien celle du collectif. Persuadée que notre force réside dans ce collectif, dans la valorisation globale de nos savoir faires, l’AEPV garde toujours à l’esprit cette valeur, si particulière à notre région.
- La deuxième idée forte qui me vient lorsque l’on évoque l’AEPV, c’est le dynamisme, la volonté de toujours faire, de proposer et d’accompagner ses membres. Une belle énergie se dégage de l’association pour servir au mieux le territoire.
- Et enfin, l’AEPV c’est aussi la passion, celle pour la Plastics Vallée, ses femmes et ses hommes. Cette passion nous pousse toutes et tous à nous engager pour que le Haut-Bugey continue à être un bassin de leaders industriels, une véritable terre d’Industries.

Lire l'interview en entier
 

Gérard Dutrait

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Gérard DUTRAIT, maire de Port depuis 2014, retraité et auparavant responsable après-vente chez Peugeot.
 

Pouvez-vous décrire l’AEPV en 3 mots/idées/valeurs ?

- Economie
- Humain
- Et territoire
 

Comment imaginez-vous l’AEPV dans 5 ans ?

Je pense que nous fédèrerons encore plus de monde qu’à l’heure actuelle. Le problème de notre territoire réside dans le fait que les entreprises manquent de temps et parfois, il faudrait pouvoir les sortir de leur quotidien pour qu’ils puissent mutualiser leurs problématiques qui sont finalement communes. En se regroupant, ils auraient la force de se développer et dans les années à venir, l’idéal serait qu’ils arrivent à se réunir, ne serait-ce pour faire des requêtes aux institutionnels. L’AEPV serait une force de proposition entre le monde des entreprises et le monde institutionnel.

Lire l'interview en entier
 

Cédric FIDON

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Cédric FIDON, je suis président-fondateur d’une agence de communication et de conseil digital, Novagence, qui existe depuis 2005. Aujourd’hui, nous sommes 5 personnes et nous intervenons uniquement dans le domaine de la communication et du digital
 

Comment imaginez-vous l’AEPV dans 5 ans ?

Avec un nouveau site internet certainement (c’est le webmaster qui parle). Et puis toujours organiser des rendez-vous comme le défi sportif, le Spido ou autre chose, en continuant d’avoir des évènements de références qui perdurent.
Voir aussi pour s’élargir sur d’autres bassins qui ont des problématiques un peu similaires aux nôtres. Pas forcément toujours dans l’Ain, faire des sortes de petits jumelages. Pouvoir discuter avec ces territoires, parce que si nous avons des choses qui fonctionnent bien, il y a aussi des choses auxquelles on ne pense pas, donc pouvoir s’oxygéner et imaginer de nouvelles actions de cette manière.

Lire l'interview en entier
 

Anne-marie guignot

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Anne-Marie GUIGNOT, je suis adjointe au maire d’Oyonnax, vice-présidente de Haut-Bugey Agglomération (HBA), présidente de la mission locale et également l’une des fondatrices de l’AEPV.
 

Comment avez-vous connu l’AEPV ?

Je me vante de faire partie des tous premiers. Au départ, l’AEPV était une idée de Michel PERRAUD et de son 1er adjoint. Nous nous sommes lancés dans ce projet et avons vite été rejoint par de nouvelles personnes, pour être un groupe d’environ 10. Le souci a été de trouver un président qui soit objectif et qui n’ait pas de parti-pris.
L’idée était de mettre en place une structure qui rejoigne les élus et les industriels pour faire parler du territoire et éventuellement monter des opérations ensemble. Nous avons trouvé un président, Robert RABEL, qui arrivait sur le territoire. Ensuite, nous avons eu Clément TOMASINI puis Jérôme SCHMITT sur ce poste.
 

Pouvez-vous décrire l’AEPV en 3 mots/idées/valeurs ?

- En premier la solidarité, elle me semble vraiment existante entre les membres, d’autant plus que certains industriels se sont beaucoup investis en temps, en argent.
- Ensuite la mutualisation des moyens, des idées
- Et pour finir la communication.

Lire l'interview en entier
 

Marie-julie jacquet

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Marie-Julie JACQUET, je suis la dirigeante de la société Plastibeton qui a été créée en 1996. J’en suis à la tête depuis 5 ans maintenant et nous sommes une petite TPE avec 6 salariés.
 

Pouvez-vous décrire l’AEPV en 3 mots/idées/valeurs ?

- Il y a forcément l’idée de territoire
- La co-construction
- Et pour finir le dynamisme
 

Un bilan de l’évolution de l’AEPV depuis que vous êtes administrateur ?

Nous avons gagné en présence et en notoriété. Nous sommes également plus établis au sein du territoire. Cela se ressent au niveau du nombre d’adhérents, au niveau des politiques, nous pouvons compter sur eux plus facilement.

Lire l'interview en entier
 

jean-luc marron

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Jean-Luc MARRON, je suis le maire de Groissiat et je suis administrateur de l’AEPV en qualité de représentant des élus.
 

Quel est votre rôle en tant qu’administrateur ?

Comme je suis également représentant des élus, je dirais que je suis une passerelle entre la vie de l’AEPV et la communauté des élus. Nous créons ainsi des relais plus directs entre les attentes et les projets de l’AEPV et le soutien que les élus peuvent apporter à l’association.
 

Pouvez-vous décrire l’AEPV en 3 mots/idées/valeurs ?

- C’est une association qui fédère
- Elle est ouverte sur l’ensemble des acteurs économiques du territoire et les rassemble.
- Elle permet aux acteurs de vivre en réseaux et de créer des échanges
S’il fallait en rajouter un 4ème, je dirais que l’AEPV a un rôle de vitrine du territoire vers l’extérieur.

Lire l'interview en entier
 

Michel perraud

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Maire d’Oyonnax depuis 2008, réélu en 2014, je suis également Conseiller Départemental depuis 2001. 1 er Vice Président de Haut Bugey Agglomération, j’ai la charge du la commission Développement Economique et Emploi, mais aussi de  la Politique de la Ville.
 

Vous êtes à l'origine de la création de l'association, pourquoi avoir créé l'AEPV en 2010 ? Aujourd'hui, qu'apporte l'association au territoire ?

L’Association des Acteurs Economiques de la Plastic Vallée, c’est avant tout la rencontre de plusieurs acteurs de notre territoire avec une ambition commune, celle de faire aller de l’avant tout le monde économique, industriel et commerçant. Les initiateurs de cette formidable aventure humaine avaient pour objectif de regrouper, sous une même entité, l’ensemble des forces vives de la Plastics Vallée [....]. Il s’agissait du valoriser un écosystème tout entier, avec l’ensemble des partenaires qui le compose.
Aujourd’hui, forte d’une expérience significative, l’Association de Acteurs Economiques de la Plastique Vallée remplie parfaitement le rôle qui lui était dédié. Regrouper, unir, fédérer, valoriser telles en sont les missions et les valeurs partagées par les adhérents.
Partenaire majeur et reconnu grâce à diverses opérations de communication, l’association est devenue une structure incontournable quand il s’agit d’aborder l’économie dans sa globalité.

Lire l'interview en entier
 

Olivier Robin

Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Olivier Robin, je suis élu à la mairie de Nantua en tant que conseiller municipal. Je suis également conseiller communautaire à Haut-Bugey Agglomération (HBA).
 

Comment avez-vous connu l’AEPV ?

Grâce à mon activité professionnelle, j’étais directeur d’agences LCL et c’est aux alentours de 2011 que certains de mes clients me l’ont fait connaitre.
 

Pouvez-vous décrire l’AEPV en 3 mots/idées/valeurs ?

- Le dynamisme
- L’intérêt du territoire
- Et la convivialité parce qu’à travers les actions mises en place par l’AEPV, les membres se rencontrent. Au moment de la création de l’AEPV, chacun connaissait son voisin, mais personne ne savait ce qu’il faisait. Aujourd’hui les membres sont plus intéressés par ce qu’il se passe sur le territoire.

Lire l'interview en entier